mardi 26 avril 2016

Lucy in the sky - Pete Fromm



Quatrième de couverture:


Lucy Diamond, quatorze ans, file à toute allure vers l'âge adulte. Prise entre l'urgence de vivre et la crainte de devoir abandonner ses manières de garçon manqué, Lucy se cherche et joue avec l'amour. Elle découvre par la même occasion que le mariage de ses parents n'est pas aussi solide qu'enfant, elle l'a cru. Son père, bûcheron, est toujours absent. Sa mère encore jeune, rêve d'une autre vie. Et Lucy entre eux semble soudain un ciment bien fragile. Armée d'une solide dose de culot, elle s'apprête à sortir pour toujours de l'enfance et à décider qui elle est. Quitte à remettre en question l'équilibre de sa vie et à en faire voir de toutes le couleurs à ceux qui l'aiment.
Dans un Montana balayé par les vents, c'est la peur au ventre et la joie au cœur que Lucy, pleine de vie, se lance à cœur perdu dans des aventures inoubliables.

Pourquoi j'ai choisi ce livre:


Il était exposé parmi d'autres sur une étagère de la bibliothèque. Le titre m'a interpellé et m'a fait penser immédiatement à la chanson des Beatles "Lucy in the sky with diamonds". Lorsqu'en lisant la quatrième de couverture j'ai découvert que l'héroïne s'appelait Lucy Diamond, je me suis dit que l'éditeur  avait bien réussi son coup!

Pourquoi ce livre m'a laissé un sentiment mitigé:


Nous suivons l'histoire de Lucy âgée de 14 ans qui vit avec ses parents dans une petite ville du Montana. Plus tout à fait une enfant, pas encore une adulte, elle navigue, à la recherche de repères entre ces deux états. Ses changements physiques la bouleversent et bouleversent ses rapports aux autres, notamment avec Kenny son ami depuis toujours. Son père est absent la plupart du temps, sa mère, démissionnaire, fait le strict minimum, pour sa bonne conscience. C'est seule qu'elle fait ses choix, qu'elle appréhende le monde des adultes qu'elle découvre construit sur des mensonges et sur du paraître.
J'ai trouvé ce livre particulièrement triste et violent. La transformation de Lucy se fait dans les cris, les larmes, les expériences plus ou moins heureuses. Sa personnalité est complexe, ses décisions difficiles à suivre. Tout va beaucoup trop vite, les changements physiques, son monde qui s'écroule. Ses parents loin de l'aider à se construire, la fragilisent plus que tout; son père ne la voit pas grandir, sa mère lui donne des responsabilités qu'elle n'a pas à assumer. Seul Kenny, lui même très fragile, lui apporte un semblant de stabilité.
La fin apporte une note d'espoir, mais reste tout de même un sentiment de tristesse en refermant ce livre.
L'écriture ne m'a pas emballée plus que ça. Certes, les répliques cinglantes de Lucy font parfois mouche mais dans l'ensemble aucune phrase ne m'a particulièrement enchantée, les mots ont comme glissé sur moi. Derrière ce livre de taille moyenne (392 pages) se cache en fait un gros pavé! Les chapitres, certes assez courts, sont écrits petits rendant l'ensemble assez dense.
Quand je lis les critiques trouvées sur le site de l'éditeur, certains libraires ont trouvé ce livre d'un humour incroyable! Je ne suis pas sûre d'avoir lu le même livre ou bien j'ai été complètement à côté de mes pompes cette semaine!
A noter que ce roman a été adapté au cinéma en 2013 mais à ma connaissance il n'a pas été diffusé en France.

Et vous, qu'en pensez vous?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire